Il peut être anxiogène pour les proches d’une personne âgée de laisser cette dernière seule en journée, ou même de nuit. Et si survenait la chute tant redoutée, laissant la victime au sol jusqu’à ce qu’elle soit découverte, plusieurs heures plus tard ? C’est là que la technologie démontre une fois de plus son utilité auprès des seniors. Voici une innovation qui n’a pas fini de faire parler d’elle et qui est promise à un bel avenir : une semelle connectée !

Deux Rennais à l’origine de cette innovation

Franck Le Dortz et Romain Berrada, cofondateurs de Smart Pantoufles, se sont rencontrés lors d’un hackathon. Ensemble, ils ont développé un objet particulièrement astucieux pour les seniors. Il s’agit d’une semelle connectée à glisser dans les chaussons. Cette semelle a la particularité de détecter les mouvements de son utilisateur, mais surtout d’alerter ses proches par SMS.
Les chiffres sont assez édifiants : en France, les chutes représentent tout simplement la première cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans. Pas moins de 450 000 seniors sont concernés ! Pire, chaque année 9 300 personnes âgées de plus de 65 ans décèdent des suites d’une chute. Environ trois quarts des décès provoqués par des chutes surviennent chez les plus de 75 ans !
La semelle connectée, une innovation pour les seniors
Dans un tel contexte, on peut se dire que cette idée, qui consiste à prévenir les proches en cas de chute, n’est pas une nouveauté. En effet, il existe des colliers et des bracelets destinés à cet effet. Toutefois, il est bien plus probable qu’une personne âgée pense à enfiler ses chaussons pour se déplacer qu’à mettre un collier ou un bracelet électronique.
D’ailleurs, cette semelle connectée n’est pas restée inaperçue. Depuis sa présentation auprès des professionnels, elle a remporté de nombreux prix, gage d’une visibilité qui se développe.
À lire : SAM, le robot de téléprésence pour seniors

Une semelle connectée invisible, mais redoutable

Franck Le Dortz et Romain Berrada soulignent l’aspect discret de leur semelle connectée. Si cet aspect peut paraître dérisoire, il peut prendre une dimension psychologique importante chez les personnes âgées. Invisible mais présente, cette semelle fait son office tout en préservant la sensibilité des seniors, toujours plus désireux d’être actifs en toute indépendance.
Quoi qu’il en soit, cette semelle n’a plus besoin de convaincre davantage. Sa commercialisation est prévue pour l’année 2018, dans quelques mois à peine. Les maisons de retraite seront d’abord approchées avant d’envisager une mise à disposition auprès du grand public.

Écrire un commentaire