C’est un début d’année dont Intel se serait volontiers passé. Le leader mondial des microprocesseurs pour serveurs et PC a annoncé récemment la découverte d’une nouvelle faille de sécurité. Après Meltdown et Spectre, le problème vient du logiciel Intel Active Management Technology (AMT) qui permet, entre autres, d’accéder à distance et de maintenir les ordinateurs professionnels. Or Brian Krzanich, patron d’Intel, a expliqué que le groupe était au courant depuis quelques semaines…

Du pain béni pour les hackers

La nouvelle faille découverte chez Intel va faire grincer des dents chez les professionnels puisqu’elle permet aux hackers de pirater n’importe quel terminal équipé d’AMT en moins d’une minute. Dans la mesure du possible, il faut tenter de voir le bon côté des choses : il est essentiel d’accéder physiquement au matériel informatique afin d’y installer un dispositif permettant de voir les actions de l’utilisateur sur son ordinateur, et par la suite de pirater d’autres machines elles aussi connectées sur le même réseau. Pour cela, le hacker ou son complice doivent avoir la possibilité :

  • De démarrer l’ordinateur
  • D’accéder au bios spécifique à Intel (Management Engine BIOS Extension ou MEBx) en entrant la commande « Ctrl + P »
  • D’entrer un mot de passe qui permettra d’activer l’accès à distance sur le PC

 
Les failles informatiques Intel
 
Les chefs de la sécurité informatique vont devoir trouver des parades efficaces pour protéger les ordinateurs laissés au bureau pour la nuit, parmi lesquelles le changement du mot de passe par défaut de l’Intel AMT. Idem pour les professionnels en déplacement qui laissent leur PC portable dans leur chambre d’hôtel. Par exemple, vous pouvez demander à disposer d’un coffre-fort ou garder votre ordinateur en permanence avec vous. Lorsque le mal est fait, il est très difficile de le savoir.
À lire : Top 5 des problèmes informatiques les plus courants

Intel souffre en bourse

À peine la découverte de cette nouvelle faille annoncée, Intel chutait de 3% en bourse… Si les étapes sont nombreuses pour profiter des failles informatiques en question, la firme américaine travaille d’arrache-pied afin qu’une telle erreur ne se produise plus. Toutefois, les puces déjà commercialisées et équipées du logiciel Intel Active Management Technology restent ouvertes. Seules les puces mises sur le marché par la suite seront protégées.
En attendant, les experts sont sceptiques. Selon eux, la faille baptisée Spectre résulte d’un défaut de conception des microprocesseurs d’Intel. S’il existe bel et bien des patchs correctifs, les effets ne sont que temporaires. Mais alors, comment faire pour que les entreprises ne soient pas obligées de renouveler leur matériel afin de préserver la sécurité de leurs données ? L’avenir nous le dira peut-être… Même si, pour Intel, le système fonctionne comme il doit fonctionner.
En attendant, si vous avez peur pour la sécurité de votre ordinateur, vous pouvez toujours faire appel à notre assistance informatique :
 
[av_button label=’   Nous contacter’ link=’manually,https://www.facilitoo.fr/nous-contacter/’ link_target=’_blank’ size=’large’ position=’center’ icon_select=’yes’ icon=’ue837′ font=’facilitoo’ color=’custom’ custom_bg=’#ff9900′ custom_font=’#ffffff’ admin_preview_bg=”]

Écrire un commentaire