Spécialisé dans l’assurance santé, la prévoyance et la retraite complémentaire, Malakoff Médéric vit décidément avec son temps. Afin que ses activités puissent avoir un pied ferme dans l’ère du numérique, le groupe a créé une direction de l’innovation, du digital et du data. Mieux encore, il annonce l’investissement de 100 millions d’euros dans le secteur, d’ici 2020.

Malakoff Médéric, un groupe à la hauteur

Malakoff Médéric est un groupe à but non lucratif, mutualiste et paritaire. Spécialiste de l’assurance santé, de la prévoyance et de la gestion de retraite complémentaire, le groupe est aujourd’hui présent dans un peu plus de 200 000 entreprises. Il compte environ 10 milliards d’euros de cotisations encaissées.
Lancé en novembre 2016 par Thomas Saunier, directeur général du groupe, le projet MM20 vise à investir 100 millions d’euros d’ici 2020 dans le but d’adapter les activités de Malakoff Médéric à l’ère numérique.

Une direction spécialement créée pour porter le projet MM20

Innovation, data, digital… Tels sont les domaines regroupés par cette direction spécialement mise sur pied dans le cadre du projet MM20. Comptant d’ores et déjà une quarantaine de personnes (et une cinquantaine d’ici fin 2017), elle a pour mission d’assurer un continuum. « Il n’y a pas de stop and go. Un sujet est poussé par l’innovation puis il est repris par le digital et la data » pour reprendre les mots de David Giblas, chargé de diriger cette section spéciale du groupe.
L’idée de Malakoff Médéric est d’avancer suffisamment rapidement et efficacement afin de concurrencer notamment les opérateurs de la santé ou les sociétés de facilities management. L’équipe innovation devra assurer la veille, l’anticipation ainsi que la recherche et développement. Par ailleurs, avec le concours de correspondants savamment placés parmi les directions métiers du groupe, elle développera une véritable culture de l’innovation au sein même des employés.
Malakoff Médéric
L’équipe digitale sera centrée sur l’expérience client. Il s’agit là d’une révision de toutes les pratiques traditionnelles puisque celle-ci passera non seulement par les clients mais également les retraités, les salariés, les administrations ou encore les courtiers du groupe. Enfin, la direction data aura pour tâche d’anticiper les demandes des clients du groupe. Pour cela, elle analysera les données récoltées grâce aux objets connectés.
L’ambition est bien là, les moyens aussi. Malakoff Médéric se veut précurseur grâce à une méthode qui ne se contente pas d’être scientifique mais dirigée par des valeurs. Le projet MM20 du groupe semble partir sur une base solide, qui pèse la bagatelle de 100 millions d’euros !
 
À lire : L’offre Noé de Groupama

Écrire un commentaire